" />
Création Entreprise à Hong-Kong et Compte Bancaire Offshore

Où créer une société offshore ?

Créer une entreprise dans un pays selon ses objectifs stratégiques

« Où créer une société offshore ? », cette question est légitime pour tout entrepreneur souhaitant ouvrir une structure dans un territoire où une entreprise extraterritoriale est exempte d’impôt. Généralement, la destination offshore est sélectionnée en fonction des activités à faire. Voici quelques pistes permettant d’y voir plus clair sur les destinations offshores envisageables.

Où créer une société offshore pour son activité ?

Commerce international

Dans le cas où l’activité concerne le commerce international, mieux vaut se tourner vers les pays où le commerce est très développé. Citons notamment les pays d’Asie comme le Singapour et Hong Kong, ainsi que le Panama, Dubaï et les Emirats Arabe Unis. Il faut par contre éviter d’ouvrir une entreprise en Irlande, en Suisse, au Luxembourg ou au Delaware.

Dans les juridictions où le commerce est en perpétuel croissance, il faudra désigner un représentant local comme directeur. Ce dernier aura le pouvoir de signer sur les comptes. Le compte bancaire de l’entreprise sera également ouvert dans la même juridiction. La facturation des services et produits s’effectuera dans la juridiction extraterritoriale par le biais d’un employé local ou du nominee.

Gestion immobilière

Si l’objectif de la création d’une société offshore est de disposer de biens immobiliers, il faudra se tourner vers une juridiction qui a des lois presque identiques au pays d’investissement. Parmi les juridictions où il est intéressant d’investir dans l’immobilier, on distingue les Etats-Unis via les Nevis LLC et le Royaume-Uni via le Jersey Trust.

Pour la collecte des loyers dans ces juridictions, il faudra prévoir l’ouverture d’un compte local. Etant donné qu’il est plus complexe d’avoir un bien dans une zone offshore, il est plus prudent d’avoir la validation d’un montage par un fiscaliste.

Demander un devis

Import-Export

L’activité concerne l’import/export ? Dans ce cas de figure, mieux vaut créer sa société offshore aux Seychelles, à Hong Kong ou à Maurice si le travail se déroule hors de l’Union Européenne ou au Royaume-Uni s’il s’agit d’une entreprise à ouvrir en Europe. Dans ce dernier cas, l’ensemble des activités ont lieu dans l’Union Européenne. Il est donc est plus judicieux de créer un « onshore ». Cette dernière sera mise en place dans un territoire frontalier tel que l’Estonie ou le Royaume-Uni.

L’ouverture d’un compte bancaire dans la juridiction où est implantée la société est requise. Il est parfois indispensable de nommer un directeur local. Dans le cas du Royaume-Uni, la Limited Company figure parmi les formes de sociétés les plus plébiscités en onshore. La création d’une entreprise permet aux incubateurs de profiter d’une fiscalité avantageuse de 4% environ pour l’offshore en plus d’un TVA non applicable.

Fonder une société offshore holding ou principal est aussi possible. Cela est envisageable notamment dans les pays comme les Seychelles, le Panama, Hong-Kong, Singapour et les UAE.  Le chiffre d’affaires peut être ensuite transféré du compte EU vers celui de la société offshore.

Notons que l’ouverture d’un compte bancaire offshore est autorisée dans un autre pays autre que celui de la juridiction choisie pour la création d’une entreprise offshore. Il faudra toutefois réaliser un contrat d’Agent ou de nominee entre les deux entités (société EU et société offshore). En procédant ainsi, il est plus certains de préserver sa confidentialité.

Quel est le tarif de la création d’une société offshore ?

En Europe

En Europe, le Luxembourg est la destination offshore la plus chère. Il faut avoir en moyenne un budget de 9 000 € pour pouvoir ouvrir une entité dans cette juridiction. En Suisse, le tarif de création avoisine les 5610€. Au Royaume-Uni, le tarif de création est très accessible. Il est de 1 600 € environ. En Ecosse et dans les BVI, le prix est respectivement de 2 900 € et de 2600€. Au Gibraltar, créer une société offshore c’est avoir un budget moyen de 2 610 €. En Chypre, ouvrir une société offshore revient à 3 400€.  En Pologne et en Bulgarie, il faudra investir pour le premier 4990€ et pour le second 5600€. La création s’élève à 2900€ en Lettonie.

En Amérique du Sud et en Amérique du Nord

En Amérique du Sud, le Belize, Saint Vincent et le Panama sont les principaux pays où l’on peut fonder sa société extraterritoriale. Dans ces trois territoires, le tarif moyen pour la création d’une entité offshore est de 2 500 €.

En Amérique du Nord, pour créer une société offshore dans le Delaware (Etat de New York), il faudra débourser environ 2000€.

Hong-Kong et Dubai aux premières loges

Dans les autres pays du monde comme à Hong Kong, à Dubai, ou aux Seychelles, le prix de la création d’une entreprise offshore est respectivement de 3150€, de 9990€, et de 2500€.

Notons que certains facteurs peuvent influer sur le choix d’une juridiction à l’instar de la taxe sur les bénéfices qui varie du 0% à 35% selon les pays, du montant capital à verser, du délai de création, et du nombre d’actionnaires et de directeurs. Il est conseillé de comparer les tarifs pour trouver les juridictions les plus avantageuses pour son activité.

Demander un devis

Bon à savoir

Avant de créer son activité dans un pays offshore, il est primordial de considérer aussi les diverses contraintes dont on doit faire face une fois la société implantée. Au Panama, par exemple, le fait de recourir au Trust pour avoir un bien immobilier n’a aucune valeur en France. Ces « Trusts » n’ayant aucune reconnaissance dans l’Hexagone.

Faire des transactions entre les Seychelles et la France est assez risqué. Effectivement, la plupart voire la majorité des clients auront du mal à envoyer de l’argent sur un compte bancaire dans une île isolée.

Dans le Delaware, la création d’une société offshore n’est encouragée que si l’investissement concerne l’immobilier. Si ce n’est pas le cas, le mieux est de se tourner vers d’autres territoires. Il est aussi déconseillé de faire de l’offshoring en Suisse si à terme on génère peu de chiffre d’affaires.

En somme, il faut toujours penser à s’informer sur chaque destination avant d’y aller, ceci afin de trouver le meilleur endroit pour créer sa société offshore, et où il est possible d’avoir une bonne rentabilité.

*Votre Nom :

*Votre E-mail :

*Votre Message (réponse sous 24h) :

Des experts reconnus
Services divers
xxxpornozone pornlp xxx