" />
Création Entreprise à Hong-Kong et Compte Bancaire Offshore
Ou créer une société offshore ?

Ou créer une société offshore ?

Une société offshore est une entité morale implantée dans un pays qui offre des avantages fiscaux. Toutefois, le choix de ce lieu étranger où va résider fiscalement la société offshore devra être effectué en tenant compte des besoins et des activités de l’entreprise.

En fonction du degré de confidentialité souhaitée

La confidentialité figure parmi les raisons pour lesquelles les entrepreneurs investissent dans des sociétés offshores. Il est donc important que la juridiction choisie pour l’implantation de la société offshore garde secrètes les activités de l’entreprise. Cela est possible au Panama, aux Seychelles et à Nevis, où le public ne pourra jamais accéder aux informations concernant l’identité des actionnaires et des dirigeants des sociétés offshores.

C’est plutôt au niveau des établissements bancaires que se situe le problème de confidentialité, notamment avec l’application du système d’échange automatique d’informations (AEOI). Tous les pays ayant signé les accords AEOI sont tenus de transmettre au fisc les renseignements concernant les bénéficiaires et les déposants de chaque transaction. Il est donc impossible d’avoir la moindre confidentialité avec un compte bancaire domicilié dans un pays offshore signataire des AEOI (Royaume-Uni et Japon notamment).

Pour les activités commerciales sur le plan international

Si les activités de la société offshore vont s’étendre sur le plan international, il est conseillé d’implanter l’entreprise dans un pays stratégique. C’est le cas du Panama, de Hong Kong, de Singapour ou de Dubaï.

La Suisse peut être envisagée pour la création d’une société offshore. Toutefois, le coût de création et de fonctionnement d’une entreprise dans ce pays est trop important. Les sociétés offshores à faible chiffre d’affaires n’y survivront pas.

Le choix est tout autre si l’activité de la société offshore va porter sur le domaine de l’immobilier. Il faut créer la société offshore dans un pays étranger dont la législation est assez similaire à celle du pays dans lequel l’entreprise va investir. Pour un investissement aux Etats-Unis, Nevis et Delaware sont les meilleurs choix. Pour un investissement au Royaume-Uni, il est conseillé de créer un Jersey Trust ou une offshore aux BVI.

Devis Gratuit

Pour des activités commerciales sur le plan européen

Si l’activité de l’entreprise se déroule en Europe, ou si la société offshore travaille avec des acteurs économiques européens, les transactions directes vers un pays offshore sont déconseillées.

Ce qu’il faut faire, c’est de créer d’abord une société onshore dans un pays d’Europe : au Royaume-Uni ou en Estonie. Un compte bancaire sera ouvert dans ce pays européen. C’est seulement après qu’on crée une société offshore au Panama, à Nevis, à Hong Kong, aux Seychelles ou à Dubaï. Il faut aussi ouvrir un compte bancaire offshore mais dans un pays autre que celui où se situe la société offshore.

C’est la société onshore qui va s’occuper des activités en Europe. Elle va ensuite transférer petit à petit son chiffre d’affaires vers la société offshore. Pour le transfert de fonds, il faut recourir à un contrat d’Agent ou de Nominee.

Leave a reply

five × three =

*Votre Nom :

*Votre E-mail :

*Votre Message (réponse sous 24h) :

Services divers
Des experts reconnus