" />
Création Entreprise à Hong-Kong et Compte Bancaire Offshore
Brexit : quelles conséquences ?

Brexit : quelles conséquences ?

La décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne depuis le référendum du 23 juin 2016 suscite de nombreuses questions chez les particuliers et les entrepreneurs. Ce sont surtout les conséquences fiscales de ce Brexit qui inquiètent les contribuables.

Conséquences sur les impôts directs

En général, la fiscalité du Royaume-Uni est nettement faible, et la politique fiscale prévoit toujours une diminution des taux appliqués. C’est le cas par exemple du taux d’imposition des sociétés qui est aujourd’hui de 20 %.

Il a été prévu qu’il va baisser à 19 % en 2017 et à 18 % en 2020. Tous les hommes d’affaires espèrent ainsi que le Brexit ne modifiera pas le cours des choses et que l’Etat britannique continuera de réduire le taux des impôts directs. Heureusement que l’Etat se tient encore aux directives européennes en ce qui concerne les entreprises, les filiales et l’ouverture de compte à l’étranger.

Toutefois, même si le Royaume-Uni décide de modifier sa politique fiscale, ce n’est pas si alarmant que ça. Il faut savoir que l’Etat britannique dispose de plusieurs accords pour deux systèmes d’imposition dans le monde. Et il y en a justement avec des pays de l’Union européenne. La fiscalité d’après-Brexit peut donc être meilleure qu’elle ne l’était avant.

Conséquences sur les impôts indirects

La fiscalité britannique liée aux impôts indirects n’a jamais été régulée par l’Union européenne. Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter sur les conséquences du Brexit sur le taux des impôts indirects.

Ce n’est pourtant pas le cas des taxes douanières, qui ont été contrôlées par l’Union européenne douanière. Après le Brexit, le Royaume-Uni aura deux choix. Soit il modifiera sa politique fiscale. Soit il gardera les programmes de commerce international ainsi que les taxes douanières en vigueur en ce moment, ce qui est fort probable.

Ce seront peut-être les taxes sur les importations et exportations à destination ou venant des pays européens qui vont changer. Mais ce sont les négociations et les traités entre les gouvernements qui vont trancher sur ce point. En tout cas, c’est sûr qu’il y aura quelques modifications au niveau des démarches administratives. Et celles-ci vont probablement induire une augmentation des coûts des produits, d’où la forte probabilité d’élévation de la TVA bien que cette taxe n’ait pas fait l’objet des régulations européennes.

Les avantages potentiels du Brexit

Le Brexit ne doit pas toujours être considéré comme un fauteur de troubles. Il se peut que de nouvelles et bonnes perspectives s’offrent aux sociétés offshores du Royaume-Uni après le Brexit.

Elles peuvent par exemple s’attendre à beaucoup plus de souplesse en termes de fiscalité. Les activités commerciales ne seront plus régulées par des directives européennes, lesquelles se présentaient comme un poids chez les entreprises britanniques. Les relations avec les autres pays seront personnalisées et indépendantes, ce qui va augmenter la qualité des coopérations internationales.

Leave a reply

3 × four =

*Votre Nom :

*Votre E-mail :

*Votre Message (réponse sous 24h) :

Services divers
Des experts reconnus
xxxpornozone pornlp xxx